Enfants

Astuces pour organiser une fête d’enfants

23 mars 2016

Aujourd’hui, j’avais envie de faire un petit retour sur la fête d’amies de ma fille pour ses cinq ans. Question de vous parler de mes bons et moins bons coups… Tout d’abord, disons que ma super idée brillante de faire des capteurs de rêves, ce n’était pas super ! Au bout de deux minutes ma fille voulait déjà passer à une autre activité, entraînant du coup ses copines avec elle… J’ai donc pédalé quelques kilomètres pour avoir un minimum d’attention. 

Cordonnier mal chaussé, je n’avais pas coupé ma laine avant, tel que suggéré dans mon dernier billet (et oui!). Ma douce moitié devait donc couper vite, vite, vite pendant que je nouais aussi vite… Ce fut donc (un peu) la galère pour répondre aux sollicitations intensives du genre « Je ne suis pas capaaaable !», «J’veux cette couleur !», « C’est à MOOOI !!!! »… Sans parler de la présence d’une petite sœur de deux ans et demi qui avait un malin plaisir à voler les cerceaux des copines pour leur mettre ensuite sur la tête… Donc, entre deux nœuds, je devais aussi calmer l’espiègle. Ouf !

C’est pourquoi, comme activité de fête, les capteurs de rêves à cinq ans on repassera. L’idéal, attendre six ou sept ans pour une meilleure dextérité et un plus grand intérêt. Par contre, même si j’ai simplifié le truc au maximum, même si nous n’avons pas trop insisté sur la participation (c’est-à-dire que maman a terminé seule quelques capteurs de rêves ;-), les girls étaient super contentes de leur bricolage. Fiesta !

Deuxième activité, les cupcakes à décorer après le repas ! Cette fois, gros succès. Les filles ont adoré. Pour la recette, j’ai fait les cupcakes au chocolat de Ricardo. Non seulement, les petits gâteaux étaient bons et moelleux, mais aussi faciles à faire. Les demoiselles se sont amusées à décorer leur merveille de bonbons pour ensuite les manger avec autant de bonheur. Donc, rien à redire sur ce point. Nous recommencerons à coup sûr.

Dernière et troisième activité, dessiner. Les enfants adorent ça. Alors, pourquoi s’en passer ? Sortez quelques feuilles à dessiner avec Ariel, Anna, Elsa, Blanche Neige, Cendrillon, vous en voulez encore ? Installez-les sur la table de la salle à manger, sortez les crayons, attendez quelques minutes que le chaos se calme : « Je ne l’ai pas celle-là, je la veux ! », « Non, c’est à moi Elsa ! », « Tu en as deux pareil, toi ! », puis respirez… Le silence ! Le bonheur ! Ça marche !

Mes suggestions

Combien de temps la fête ?

Quatre heures, c’est trop ! Trois heures, c’est suffisant. Pour notre première expérience « fête d’amies » à la maison, j’ai pensé que quatre heures serait parfait. Erreur. Après trois heures et demi, la fatigue s’est fait sentir. Il a fallu requinquer un peu pour la dernière demie-heure… Donc, il ne sert à rien d’éterniser le plaisir.

Des jeux, des jeux, encore des jeux

N’organiser pas les enfants à la minute près. À cet âge, ils adorent découvrir les jouets qu’ils n’ont pas à la maison. En discutant avec d’autres mamans, le constat fut le même, les activités planifiées ne doivent pas être trop longues. Ils fatiguent vite nos cocos. Donc, gardez-vous quelques idées de jeux en banque, au cas où, et laissez-leur du temps pour s’amuser ensemble. Ce qui fonctionne bien à cet âge : la (fameuse) chaise musicale, la piñata, le dessin, la pâte à modeler, la déco de gâteau ou simplement aller jouer dehors (hiver comme été) !

Qu’est-ce qu’on mange ?

Si vous faites la fête à l’heure du dîner, ne faites pas un repas élaboré. La nouveauté et l’enthousiasme coupent souvent l’appétit de nos petits. Il ne sert à rien de trop en faire. Vérifiez bien les allergies au préalable. Petite pizza froide ou chaude avec garniture au choix, plat de crudités et plat de fruits dans lequel chacun pige. De toute façon, ils attendent tous avec impatience le dessert ! Vous pouvez aussi organiser la fête de 13h à 16h, vous n’aurez pas de repas à planifier, juste une collation et le gâteau !

Combien d’amis ?

Plusieurs parents fonctionnent selon l’âge de leur enfant, 4 ans = 4 amis. Excellent. Mais, selon moi, l’important c’est d’être juste. Si vous décidez d’inviter toutes les filles du groupe, ne retrancher pas une amie parce qu’elle est moins populaire. On ne laisse pas un enfant sur le banc de punition parce qu’il est plus difficile à gérer. Donc, on propose à son chérubin différent choix qui n’exclut pas UN seul gamin : deux filles et deux garçons, toutes les filles ou tous les garçons… Aussi, faites distribuer les cartes d’invitation par l’éducateur/trice, ils sont habitués et connaissent le bon moment pour remettre la carte aux parents.

Sac à surprises ou pas ?

L’avez-vous trouvé la personne qui a créée cette mode ? J’aimerais bien lui parler ! Nooonnnn, vous n’êtes pas obligé d’en offrir même si vous vous sentez obligé de le faire parce que tout le monde le fait… Moi aussi, j’me sens “cheap” si je ne le fais pas ! Pour me réconcilier avec l’idée d’offrir un cadeau de remerciement au cadeau d’anniversaire, j’ai été flirter du côté des sacs à surprises des éditions Bayard jeunesse. Vous connaissez ? C’est vraiment pas cher (5$ le sac) et franchement ça change des “bébelles” du célèbre magasin à une piasse (qui n’a plus rien à une piasse).

Vous avez le choix entre cinq sacs à surprises chacun adapté à un groupe d’âge. Malheureusement, sur le site vous ne verrez pas le contenu parce que certains produits peuvent changer selon la disponibilité, c’est pourquoi j’ai pris quelques photos pour vous donner une idée. En gros, vous aurez un sac cadeau avec un magazine jeunesse et des items en lien avec le thème principal (crayons, figurine, affiche, casse-tête, boussole, etc.). La commande se fait facilement en ligne et la livraison est rapide (acheté lundi, reçu jeudi). Une belle surprise à petit prix.

En conclusion, pour une fête d’enfant d’âge pré-scolaire, on se casse la tête à moitié. C’est-à-dire, un peu, mais pas trop. On ne brise pas non plus sa tirelire. À l’évidence, ce qui fait le bonheur de nos mignons s’est de recevoir leurs amis à la maison… Alors, on y pense à l’avance, on se fait une liste des trucs à ne pas oublier, on discute avec notre progéniture de ses préférences, et on mijote le tout pour en faire une fête réussie qui respecte notre budget, notre temps et notre patience.

Ah oui, surtout, on n’oublie pas de confirmer la présence ou pas de son enfant lorsqu’il reçoit une invitation à une fête.

Ah oui, si vous oubliez la fête, n’appelez pas les parents une demie heure avant la fin pour savoir si votre enfant peut quand même se pointer le bout du nez… Ben non, y’é trop tard ! Prenez donc du temps pour consoler votre ti-pou …

Ah oui, si votre fils a eu une invitation, mais pas votre fille de deux ans sa cadette, c’est qu’elle n’est pas invité ! N’imposez pas toute votre marmaille a des parents qui en ont déjà plein les bras.

Juste comme ça ;-) Amusez-vous bien !

Photos : laPiqûre

À lire aussi

4 Commentaires

  • Reply Lexie 23 mars 2016 at 16:29

    Mmmmh je vois à quoi ils ressemblent ?! ;) je verrais en arrivant si on m’invite ou non !

    • Reply laPiqûre 23 mars 2016 at 21:24

      Pas moyen d’appeler avant pour vérifier si les parents sont invités ? Et, est-ce que B. voudra rester sans ses parents ? Trois ans, c’est encore petit pour les fêtes d’enfants… À partir de quatre ans, ça va, mais avant, je ne sais pas.

  • Reply Lexie 23 mars 2016 at 15:00

    Pis les parents sont restés? B. est invitée samedi et je ne sais pas s’il faut que je reste…

    • Reply laPiqûre 23 mars 2016 at 15:08

      Non, les parents ne restent pas. Mais B. est petite encore. Tu connais bien les parents ?

    Laisser un commentaire