Réflexion

Planifier ou concocter des rituels repas

17 mai 2017

Pour commencer, je dois vous avouer que je n’aime pas planifier les repas de la semaine (j’en ai d’ailleurs déjà parlé ici sur le blog). Je trouve ça long, périlleux, sans compter que je ne suis jamais certaine que mes choix repas vont passer le test pour tous les membres de ma famille.

Particulièrement avec ma grande qui est hyper difficile. J’ai toujours un petit stress. Il faut aussi planifier les boîtes à lunch et j’aime bien me simplifier la vie avec les restes de la veille. Alors, si l’aînée n’aime pas le soir, c’est foutu pour le lendemain. Je dois préparer autre chose (Grrrr !).

Planifier ses repas

De ce fait, je reste convaincu que la planification des repas c’est vraiment utile : terminé « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » ; « Oh, il manque un ingrédient ! » ; « Ça fait trois fois qu’on mange des pâtes cette semaine… » ; « On va au resto ? Y’a pus rien ! ».

Mais comment faire pour arrêter de procrastiner devant la tâche ?

Voilà, j’ai trouvé mon idée après une grosse écoeurantite aiguë, un certain vendredi soir du mois d’avril. Fatigué de jeter des aliments à la poubelle, j’ai sorti du frigo tous les « faut manger maintenant » (concombres, framboises, poivrons, fraises, etc.) et les petits plats de restants. J’ai tout mis sur la table et décrêté à voix haute : « Ce soir, pas de souper, c’est VENDREDI VIDE FRIGO ! ».

« Tu veux manger le melon d’eau avant les saucisses, vas-y fort mon bébé ! »

Les enfants ont adorés. Moi aussi. J’ai vidé le frigo en un rien de temps, tout prêt pour accueillir l’épicerie du samedi. J’ai même fait ma liste avec un certain plaisir. Je voyais l’fond !!! Croyez-moi, c’est vite devenu un rituel.

Concocter des rituels

De mon succès instantané, m’est alors venue l’idée de planifier des rituels repas. Des petits menus spéciaux qui se répèteraient dans le temps. Pas nécessairement toutes les semaines, mais régulièrement. Comme ça plus besoin de chercher 365 (nouvelles) recettes pour l’année (ok, j’exagère), mais à peine.

On pourrait par exemple y aller par thème : les lundis oranges (avec un repas plein de carottes et une crème à l’orange), les mardis petits pois (avec différents types de pois), les mercredis saveurs (on joue dans les textures), les jeudis Français (pour faire plaisir au papa), les vendredis vide-frigo (pour maman), les samedis mijotés (y’a rien de mieux qu’un bouilli l’automne) et les dimanches sandwichs pas de croûte (c’est facile ;-)…

Ce sont des exemples, mais peu importe, il me semble que ça devient tout à coup plus simple de planifier. Pas vous ? On tourne autour d’un concept pour quelques soupers et on s’amuse. Généralement, les enfants embarquent facilement dans le jeu. Alors, pourquoi ne pas leur faire choisir quelques thèmes à développer ?

L’objectif : planifier ses repas avec des petits trous d’idées déjà remplis. Question de se faciliter la vie, de trouver du bonheur autour de la table, de varier les menus, de diminuer le gaspillage alimentaire et de faire du bien à son budget épicerie.

Alors après les vendredis « vide frigo », les dimanches midis « crêpes papa » (un incontournable à la maison), qu’est-ce que je pourrais bien trouver ?

Avez-vous des rituels repas qui se répètent à l’occasion ?

On se hashtag #rituelrepas pour différentes idées ? En gang, ça devrait être facile ;-)

 

À lire aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire