Évasion

10 règles de savoir-vivre en avion

16 février 2016

Quelques fois prendre l’avion s’avère une aventure à oublier. Partager un espace restreint avec des inconnus pendant de longues heures nous oblige souvent à travailler notre patience, notre tolérance, notre indulgence.

Et, malheureusement, la plupart du temps, nous avons l’impression d’être le seul humain de la terre à essayer de respirer par le nez pendant que les « autres » se foutent littéralement de ses congénères… Pour cette raison, je me suis amusé (défoulé!) à concocter une liste de dix situations où le savoir-vivre est serait de mise pour rendre l’aventure plus agréable.

10 règles de savoir-vivre en avion

1. Compréhension

À l’aéroport, vous êtes à la sécurité et la famille devant vous prend trop de temps pour déposer ou ramasser ses effets personnels dans les bacs. De grâce user d’un peu de patience. Avec bébé dans les bras, la poussette à plier-déplier, les souliers à enlever-remettre, ils en ont plein les bras. Il ne sert à rien de pousser vos paniers pour les faire avancer plus vite. De toute façon, l’avion ne partira pas sans vous.

2. Résignation

L’embarquement vous presse… Si vous avez un siège à l’arrière de l’avion ne vous pointer pas en premier dans la file d’attente de la porte d’embarquement. Les familles, les personnes à mobilité réduite et les « mortels » en premières classes sont prioritaires. Ensuite, l’embarquement se fait par rangée. Donc, vous rentrerez à la fin. Prenez le rang.

3. Calme

Dans l’avion, il n’y a plus de place pour déposer votre bagage cabine dans les casiers au-dessus de votre tête. Vous bouillez. Assoyez-vous et attendez. Ne restez pas debout dans l’allée à taper du pied en attendant la venue du steward. Dès que vous le voyez, faites-lui un petit signe et il se fera un plaisir de vous trouver une place pour votre bagage à main. Sinon, opter pour un sac qui se dépose sous le siège avant. Il est vrai que vous aurez moins de place pour vos jambes mais à contrario vous aurez rapidement accès à vos effets.

4. Indulgence

Un bébé vous hurle dans les oreilles, donne des coups de pied dans votre siège, pire vous tire les cheveux… Soyez bienveillant. Il est toujours possible d’avertir gentiment le papa ou la maman, mais sachez qu’en général les parents sont déjà dans un état d’anxiété avancé et font tout pour calmer leur terreur. Mettez-vous des écouteurs ou des bouchons.

5. Gratitude

Le stress vous fait transpirer. Apportez du déodorant et une paire de chaussette supplémentaire que vous pourrez mettre ou changer au besoin si votre corps se met à diffuser des odeurs nauséabondes. Les mauvaises émanations font rarement bon ménage en avion. Tout le monde vous en sera reconnaissant. Et surtout, oubliez les parfums pour cacher votre embarras.

6. Amabilité

Vous êtes du genre « social » et piquer une causerie avec votre voisin vous tenaille. Gardez-vous une petite gêne, il n’en a peut-être pas envie. Vous pouvez toujours essayer mais n’insistez pas. Il se ferme les yeux, se cale dans son siège, met ses écouteurs. C’est un signe. Chut!

7. Compréhension

L’hôtesse de l’air n’est pas très souriante. Disons-le plutôt chiante. Respirez. Elle vient peut-être d’apprendre une mauvaise nouvelle et se demande comment faire pour passer huit heures dans se foutu bolide… Il ne sert à rien de l’a bousculer, un simple sourire, quelques gentillesses, un signe de compréhension, l’aideront peut-être à traverser sa journée en beauté.

8. Humanisme

Vous apportez toujours une collation en avion. Super, moi aussi! Mais, oubliez les noix, arachides, amandes, etc. Et oui, les personnes allergiques vous en seront reconnaissantes. Dans un endroit aussi confiné que l’avion, il serait malheureux que le jolie poupon à vos côté se mette à gonfler comme une baleine. Pire que l’avion soit détourné pour atterrir d’urgence. Privilégiez les fruits, les crudités et croustilles pour vos collations.

9. Respect

Vous aimez dormir en avion et pencher votre siège vous aide grandement. Avez-vous vérifié qui est assis derrière? Si c’est une maman avec son bébé assit sur ses genoux, il ne sera pas possible de baisser votre siège sans causer un très grand malaise… Elle n’aura tout simplement plus de place pour accéder à son sac déposé à ses pieds et prendre les essentiels de son poupon. Faites-le test, c’est juste impossible. Avant de pencher votre siège, vérifier s’il-vous-plaît!

10. Politesse

Vous êtes pressés parce que vous avez une correspondance… À l’achat de vos billets, planifiez un minimum de trois heures entre chaque vol. N’oubliez pas que vous devrez sûrement passer les douanes, la sécurité, récupérer vos valises et traverser l’aéroport à la course pour rejoindre une nouvelle porte d’embarquement. C’est sans compter que si votre premier avion arrive en retard, vous devrez suer à grosse goutte pour tout faire sans manquer votre prochain vol. Planifiez, anticipez vous permet de garder votre calme et du coup de rester poli en ne bousculant pas tout le monde sur votre passage.

Selon Wikipédia le savoir-vivre désigne: « un ensemble de règles de vie en communauté telles que le respect d’autrui, la politesse ou la courtoisie. »

Et vous, quelles sont les situations qui rendent les règles de savoir-vivre essentielles? Il y en a plein d’autres… La fille qui s’endort sur votre épaule. Le jeune qui écoute sa musique à fond la caisse…

Photos : 1 | 2

À lire aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire