Réflexion

Enfin la maternelle !

16 août 2016

Voilà, c’est terminé. Les vacances sont derrières nous et devant, la rentrée scolaire. Allez, c’est parti pour le dernier sprint avant que la cloche ne sonne. J’ai juste envie de crier haut et fort : « Ma fille rentre à la maternelle ! ». J’hallucine. Déjà.

Petite, j’adorais ce moment de l’année. J’aimais l’école. Les retrouvailles avec les ami(e)s, les petits privilèges qui vont avec les (un peu) plus grands. Les nouveaux vêtements qui devaient durer toute l’année. Sans compter les fournitures scolaires que je ne devais surtout pas perdre ;-) Le mot d’ordre de maman : interdit de toucher à quoi que ce soit avant le premier jour d’école. Alors, j’vous dit pas mon enthousiasme le fameux premier jour de la rentrée. Je touchais le ciel.

Cette fébrilité m’allume encore. C’est une des périodes de l’année que je préfère. J’adore prendre le temps de tout organiser, de tout préparer. C’est mon « boutte » le fun ! Mon nouvel élan pour les mois à venir, pour les journées froides et sombres qui finiront obligatoirement par arriver. Oui, oui, je sais, nous sommes encore en août. Pis, il fait chaud, très chaud. Mais bon, il faut bien s’y préparer un (petit) peu ;-)

Alors me voilà à courir les magasins à la recherche du matériel scolaire de ma grande. La grosse goutte qui me coule dans le front. Ma liste à la main. Cartable, crayons, feuilles de bricolage, bâtons de colle, boîte à lunch, sac à dos, la totale ! J’observe (j’épie) les autres parents dans les rayons. Qu’achète-t-il ? Je compare les produits.

Je formule dans ma tête mes petits critères d’achats : qualité, durabilité … J’hésite. J’achète. Pas trop certaine de mes choix. Après tout, je suis une néophyte dans le domaine. J’me dit qu’on verra bien à l’usage, que je réajusterai le tir l’année prochaine. J’m’encourage en me disant que je serai une « top maman rentrée scolaire » dans deux ans, quand la petite dernière fera aussi son entrée à la maternelle.

Dans mon sprint final pour la rentrée, j’ai aussi fait le grand ménage de la garde-robe de ma fille. Habille, déshabille. Ok, ça c’est bon, ça trop petit. Au final, pas beaucoup d’achat à faire de ce côté. Mon magasinage à rabais de fin de saison de l’année dernière a été économique. Le « nouveau » trop grand est aujourd’hui de la bonne grandeur.

Et puis, j’observe ma fille. Ma grande, ma presque cinq ans et demi. Ma brunette qui prend de plus en plus d’assurance. Qui frétille à l’idée de rentrer à l’école. Je l’a sens prête pour passer à la prochaine étape. Tout l’été, elle s’est préparé à devenir un peu plus autonome. Fière de chaque avancée. Sa visite de l’école en juin a été une révélation. Un instant décisif qui l’a allumé. Un soulagement pour mon petit cœur de maman qui aspire a une belle aventure scolaire pour sa fille.

Voilà, ici on passe à une nouvelle étape familiale. Il y aura des ajustements à faire, un nouveau rythme à prendre, mais je crois bien que nous sommes supers mégas prêts. J’pense même que je vais sûrement vous en reparler sur le blogue dans les prochaines semaines. La vie c’est aussi ça ;-)

 

Photo à la Une : Cel Lisboa

À lire aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire