Consom'Acteur

Refuser le Publisac

18 janvier 2018

Parlons un peu déchet aujourd’hui. Saviez-vous que chaque semaine, 900 000 sacs publicitaires sont distribués seulement pour Montréal. Soit 11 000 tonnes de papier ou l’équivalent de 3 millions d’annuaires téléphoniques, selon le site Ville en vert. Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup de papier pour de la publicité !

On aime ou on n’aime pas

Évidemment, plusieurs personnes consultent le Publisac pour connaître les spéciaux de la semaine (particulièrement pour l’épicerie), mais pour certains les circulaires se retrouvent directement dans le recyclage (pire à la poubelle) sans avoir été consulté.

Arrêter de recevoir le Publisac

Pour ne plus recevoir de publicité à votre porte toutes les semaines, vous devez absolument coller sur votre boîte aux lettres l’autocollant officiel (le seul reconnu par les camelots et facteurs).

Pour l’obtenir, contacter Publisac (1 888 999-2272) et demander-leur de vous envoyer l’autocollant. Vous pouvez aussi appeler votre mairie qui normalement en offre gratuitement à ses citoyens ou visiter votre Éco-Quartier qui en distribue aussi. Si après avoir posé votre autocollant, vous recevez toujours de la publicité, n’hésitez surtout pas à rappeler. La persévérance devrait finir par être bénéfique pour l’environnement.

Mais attention, en refusant le Publisac, vous ne recevrez plus votre journal de quartier. La raison ? La compagnie Transcontinentale, qui possède la division, n’accepte pas de distribuer séparément le journal de quartier. Pourquoi ? Imaginer les pertes de revenus si elle le faisait. Alors, si vous tenez à vos nouvelles locales, vous devrez aller chercher votre journal dans un point de distribution de votre région ou le consulter en ligne.

Recevoir vos spéciaux en ligne

Pour ceux qui veulent toujours consulter leurs circulaires, sans le recevoir papier, vous avez l’option de vous abonner au Publisac sur Internet. Ce qui vous permettra de recevoir par courriel toutes les aubaines de la semaine. Une manière plus écolo de magasiner.

Parlons recyclage

La totalité de votre Publisac est désormais recyclable, mais vous devez absolument séparer le sac de son contenu publicitaire pour alléger le travail dans les centres de tri.

Désabonnez-vous en ligne à l’annuaire Pages Jaunes

Maintenant que vous ne recevez plus votre Publisac, avez-vous vraiment besoin de votre annuaire papier ? Pour vous retirez de la liste de distribution de l’annuaire Pages Jaunes, c’est par ici.

Imaginer si tous les Québécois disaient NON aux circulaires et à l’annuaire Pages Jaunes…

Vous voyez la magnifique forêt ?

 

 

Dans la même catégorie

Aucun commentaire

Écrire un commentaire