Évasion

Voyager avec des allergies alimentaires

19 janvier 2016

Oui, oui, c’est possible de voyager avec des allergies alimentaires. Ici, nous voyageons avec une allergie aux poissons pour la petite dernière, tournesols et arachides pour maman. Je m’incline, ce n’est pas toujours évident. Et surtout, il ne faut pas nécessairement aller très loin pour trouver quelques difficultés… Alors, comment faire?

Comment voyager avec des allergies alimentairesL’avion. Quoi faire?

Pour commencer, ne mettez pas vos médicaments (épinéphrine, antihistaminique, etc.) dans votre valise en soute, ils doivent être sur vous, avec vous, en tout temps. Disons que c’est plus pratique à 10 000 mètres d’altitude.

Par ailleurs, avant votre départ, vérifiez la date de péremption de vos médicaments et apportez plus d’une dose pour votre épinéphrine. On ne sait jamais. Prenez également le temps d’imprimer le formulaire d’autorisation d’auto-injecteur à bord d’un avion disponible sur le site de l’Association québécoise des allergies alimentaires, que vous devrez faire compléter par votre médecin avant de partir pour vous assurer de ne pas avoir certains tracas à l’aéroport avec votre auto-injecteur.

Ensuite, apportez une grosse collation dans l’avion. Ce n’est pas interdit. Peu importe votre allergie ou son degré, sachez que le risque zéro n’existe pas. Ne tentez pas votre chance, amenez-vous à manger.

Chaque compagnie a ses propres politiques concernant les allergies, prenez le temps de visiter leur site internet pour connaître les grandes lignes et savoir à quoi vous attendre en cas de problème.

À l’achat, à l’enregistrement et à l’embarquement, avertissez les employés. Comme on dit: passez le mot. Il se pourrait même que l’agent de bord fasse un petit message à tous les passagers de ne pas manger d’arachides dans l’avion. Ce n’est pas systématique, mais certaines compagnies le font, particulièrement quand l’allergie touche les enfants.

N’hésitez pas à prévenir, car même si plusieurs compagnies aériennes ont éliminé beaucoup d’allergènes, en aucun cas elles ne peuvent vous garantir qu’il n’y a pas de trace à bord de ses vols. Plusieurs passagers apportent des noix comme collation dans l’avion, la prudence est donc de mise. Au besoin, avertissez vos voisins, surtout pour les personnes qui souffrent de plusieurs allergies.

Comment voyager avec des allergies alimentairesEn voyage, on mange quoi? 

Quoi faire quand on voyage dans un pays qui ne parle pas la même langue? Voici ma petite astuce : avant de partir, j’inscris sur une feuille, dans la langue locale, mes allergies alimentaires, ainsi que les mots essentiels à connaître. Papier que je garde avec moi en tout temps. En général, ça fonctionne bien. Si vous avez un téléphone intelligent, vous pouvez y sauvegarder votre lexique ou simplement télécharger un traducteur. En cas de doute, je m’abstiens!

Dans les formules tout-inclus, évitez, si possible, les buffets où les risques de contaminations croisées sont très élevés. Vous pouvez aussi discuter avec le cuisinier pour que votre plat ou celui de votre enfant ne rentre pas en contact avec les autres assiettes.

Personnellement, passer toutes mes vacances à manger au restaurant, ça ne m’emballe pas, surtout avec mes cocottes. Je fatigue. Pour cette raison, il est plus simple de louer un appartement pour préparer des collations sans risque et des petits repas les soirs où la fatigue nous envahie.

À l’épicerie, je lis toujours les étiquettes des produits alimentaires que j’achète. En voyage, c’est pareil. Mais, attention: la mention (si mention, il y a) sur les emballages n’est pas systématiquement la même. Par exemple, en France, vous trouverez « peut contenir des fruits à coque » et non pas « peut contenir des arachides ou autres noix ». Les termes peuvent donc changer.

En gros, on ne s’empêche pas de voyager, mais on prend tout de même un peu plus de précautions pour ne pas bouder son plaisir.

Et vous, que faites-vous en voyage avec des allergies alimentaires?

À lire sur le sujet :

À lire aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire